Agenda

Michèle Munier

21
10
En bref
Date

Du 21 au 30 octobre

Lieu

Salle de la Décapole

Infos

C’est le dessin du corps humain qui m’a amenée à la gravure comme une continuité, quelque chose de complémentaire, presque indissociable. La gravure et les diverses techniques d’impression demandent beaucoup de rigueur, mais laissent par ailleurs beaucoup de libertés dans le processus créatif où il n’est plus vraiment question de multiplication d’un même travail. Mes recherches sur le thème des pierres, déclinées dans plusieurs séries associent la collagraphie (carborundum et autres poudres) à la pointe sèche sur carton. Elles offrent des effets de matière dans des gaufrages qui varient suivant les épaisseurs et la composition des poudres et autres brisures. L’usure des matrices (l’une d’elles a été retravaillée dans des découpes) génère une relecture des images au fil des tirages dans une sorte de disparition qui évoque la chute, le rapport au temps.